Les professionnels de la Rics se disent "optimistes"

Immobilier
TAILLE DU TEXTE
Les actifs prime ont la cote : voilà l’une des conclusions de l’étude internationale de la Rics sur le marché d’immobilier d’entreprise au troisième trimestre 2017. Ainsi, sur les segments du bureau et de la logistique, le prime domine. Si bien que les "projections sont désormais négatives pour les biens secondaires, en particulier sur le marché du commerce de détail", rapportent plusieurs analystes, dont Magali Marton, responsable du groupe "recherche immobilière" de la Rics en France : "les anticipations des professionnels demeurent globalement postives, à l’exception des commerces, chahutés en locatif par la montée en puissance du e-commerce et les changements de mode de consommation". A Paris, les perspectives sont quelque peu meilleures. Magali Marton encore : "alors que l’année devrait s’achever sur un niveau d’investissement stable, autour de 25-27 Md€, l’appétit des acteurs reste intact pour la poche immobilière et promet une année 2018 dynamique". Notons le réel intérêt, toujours selon la Rics, des acheteurs étrangers. Côté européen, l’Allemagne a toujours le vent en poupe. Berlin, Francfort et, dans une moindre mesure, Munich ont connu une demande à l’investissement de plus en plus soutenue. La majorité (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

LP Abonnement