06
décembre 2019

Zones commerciales de périphérie : les enseignes pensent à la suite

Commerces
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les zones commerciales de périphérie "se métamorphosent", constate la Fédération pour la promotion du commerce spécialisé (Procos). Si elles n’ont toujours pas bonne presse, elles séduisent de plus en plus les enseignes, qui louent leur rentabilité et leur mutation en cours.  Les "routes du meuble" ou autres parcs d’activités commerciales ont mauvaise réputation, parfois à raison, qualifiés de "France moche" depuis une dizaine d’années. Témoignages d’un déplacement des centres de gravité, d’une extension des zones commerciales en direction du péri-urbain et d’un foncier moins onéreux, ce qui engendre aujourd’hui une augmentation de la vacance dans certains centres commerciaux et un transfert d’enseignes nationales vers des retail parks nouvellement créés, notamment. "L’artificialisation des sols doit s’arrêter", commente Emmanuel Le Roch, délégué général de Procos, qui s’est attardé sur cette périphérie commerciale et sur sa (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous