14
octobre 2019

Le marché des maisons en secteur diffus se redresse

Logement privé
Outils
TAILLE DU TEXTE
Après avoir dévissé en 2018 de 11,2 % (soit 15 000 unités de moins qu’en 2017) et enchaîné treize mois consécutifs de recul, les ventes brutes de maisons individuelles en secteur diffus se redressent progressivement pour s’établir à + 4,7 % sur les sept premiers mois de l’année 2019 en glissement annuel, révèle la LCA-FFB. Les ventes ont même connu un mois de juillet record (+ 17,1 %), soit la meilleure performance de ces dix dernières années pour un mois de juillet, signe qu’un grand nombre d’acquéreurs ont commencé à anticiper la disparition du PTZ dans les zones B2 et C, programmée en l’état actuel pour fin 2019. Cette dynamique est également "liée aux conditions bancaires exceptionnelles" qui permettent aujourd’hui de solvabiliser un grand nombre de ménages modestes, en compensant en partie l’impact du rabotage du PTZ neuf en zones B2 et C (quotité passant de 40 % à 20 %) et de la suppression de l’APL accession depuis le 1er (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3