15
décembre 2019

Le bailleur Actis vend du patrimoine... sur fond de polémique autour de sa fusion avec Grenoble Habitat

Logement social
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le premier bailleur de l’agglomération grenobloise, Actis (12 500 logements), lance un appel à candidatures pour la vente en bloc de 38 résidences, soit 497 logements, ainsi que de sept foyers, huit commerces et 87 stationnements. L’ensemble de ces logements se situe à l’extérieur de la métropole grenobloise, dans la Bièvre, le massif du Vercors, en Matheysine, dans le pays de Saint-Marcellin et dans le Nord Isère. Le but de l’opération : dégager des recettes et se recentrer sur l’agglomération grenobloise, en vue de sa fusion avec la Sem Grenoble Habitat (3 000 logements locatifs) annoncée pour fin 2019. L’idée est de mutualiser les équipes et le savoir-faire, afin de préserver le logement social des mastodontes de l’immobilier qui vont naître dans le sillage de la loi Elan. Le nouveau modèle devrait s’inspirer du fonctionnement de la Sem Grenoble Habitat, qui s’appuie sur la construction privée pour aller chercher ses ressources (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous