18
août 2019

Le HCLPD appelle à en faire plus contre le logement insalubre

Politiques du logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Quatre mois après le drame de la rue d’Aubagne, le Haut comité pour le logement des personnes défavorisées (HCLPD) a choisi Marseille pour décor de son premier point presse de l’année, le 27 mars. Un choix symbolique à double titre : en écho à la journée tragique du 5 novembre dernier et aussi par la personnalité de la présidente du HCLPD, l’ancienne ministre* (PS) et conseillère municipale d’opposition à Marseille, Marie-Arlette Carlotti.  "C’est à Marseille que le zoom s’est porté sur le logement insalubre qui tue en s’effondrant et par la maladie", a déclaré Marie-Arlette Carlotti. Face au défi de l’habitat indigne, "il y a encore trop de communes où il ne se passe rien, dans lesquelles les moyens ne sont pas utilisés", a de son côté regretté Christophe Robert, lui aussi membre du comité et délégué général de la Fondation Abbé Pierre. "450 000 à 650 000 logements seraient concernés", selon lui en France, soit environ (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3