La Cour des comptes juge "insuffisants" les résultats obtenus par l'Etat dans sa lutte contre l'habitat indigne

Politiques du logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le 9 juin, la Cour des comptes, par le biais de son président Pierre Moscovici, adressait au Premier ministre Jean Castex un référé sur la lutte contre l’habitat indigne. Rendu public le mardi 2 septembre, la cour note que "[loin] d’être seulement une marque du passé, l’habitat indigne, tel que défini par la loi, est une réalité, qui subsiste de façon plus ou moins concentrée dans des contextes urbains comme ruraux". Ce constat rappelle, sans les nommer, les nombreuses images et actualités sur le sujet de l’habitat indigne ces dernières années, qui, pour certaines, ont défrayées la chronique. L’effondrement de deux immeubles à Marseille, causant la mort de 8 personnes, en est l’exemple le plus emblématique. Malgré les engagements des élus locaux et la constitution par le gouvernement d’une boîte à outil incarnée par la Loi Elan, la Cour épingle "l’insuffisance" des résultats obtenus par l’Etat. Elle formule quatre recommandations (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées


Traits Urbains "Les 100 qui font la ville" en 2021 vient de paraître !

TU 123 250