Le Club des villes cyclables face aux nouvelles mobilités

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
La rencontre sur l’intégration de la mobilité douce dans l’espace public, organisée le 13 mars, à Paris, par le Club des villes et territoires cyclables et le Cerema, a notamment mis en exergue le questionnement des élus sur les offres de mobilité récentes. L’irruption de nouveaux engins de mobilité, notamment en free floating, désarçonne les gestionnaires de la voirie et des espaces publics. Fin 2017, les grandes villes ont vu débarquer des opérateurs de ces vélos sans station. Ceux-ci ont, depuis, quasiment disparu et certains, comme Indigo Weel, utilisent le stationnement par arceaux. Puis les vélos ont fait place aux trottinettes… Pour accompagner les collectivités perplexes devant cette offre, le Club des villes et territoires cyclables a lancé, en janvier 2018, un groupe de travail sur le sujet. Le stationnement des trottinettes en free floating pose notamment un problème d’occupation anarchique de l’espace public : certaines villes les ont (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous