Lille : le juge administratif met le projet Saint-Sauveur sur pause

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
L’ur­ba­ni­sa­tion du site de la gare Saint-Sauveur (envi­ron 2 400 loge­ments sur 23 hectares, au cœur de Lille), va subir du retard. Par décision en date du 5 octobre, le tribu­nal admi­nis­tra­tif de Lille a suspendu la déclara­tion d’intérêt général prononcée par la Métropole européenne de Lille (MEL). Les magis­trats, répondant à un recours déposé par deux asso­cia­tions, estiment que le dossier soumis à enquête publique au prin­temps dernier compor­tait "des insuf­fi­sances et inexac­ti­tudes" de nature à "nuire à l’in­for­ma­tion complète de la popu­la­tion". En cause : l’étude des impacts des aménage­ments prévus sur la qualité de l’air et la décision tardive d’im­plan­ter sur le site une piscine olym­pique. Cette sentence contrain­dra sans doute la MEL (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous