23
janvier 2020

Strasbourg : le parc urbain en lieu et place de la rocade autoroutière se dessine

Stratégies urbaines
Outils
TAILLE DU TEXTE
La mise en service, dans un peu plus de deux ans, de la nouvelle autoroute de contournement ouest de Strasbourg (COS) offre l’opportunité d’une requalification de l’actuelle A 35, bordant le centre-ville, selon une ampleur inédite en France, de 250 hectares. L’Eurométropole de Strasbourg (Bas-Rhin) a mandaté l’agence d’urbanisme-paysage Ter pour animer un "atelier des territoires" principalement composé d’élus des 33 communes de l’agglomération, entre juillet et novembre derniers. Le 2 décembre, Ter a dévoilé le projet de transformation qu’il propose de l’A35 en voies de circulation urbaines à 50 km/h, dédiées aux transports en commun et modes doux, au covoiturage et à la voiture individuelle. La simplification des échangeurs permettra de récupérer d’importantes surfaces foncières. Celles-ci ne seront destinées que de façon marginale à de l’urbanisation nouvelle : l’essentiel du projet réside dans la transformation des espaces (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous